Menu

La chirurgie cancérologique

La chirurgie est un traitement local du cancer qui a pour objectif d'enlever 3 choses : le cancer lui-même, les ganglions qui sont proches du cancer quand ils sont envahis et les métastases qui peuvent se trouver dans le corps.

On parle aussi d'ablation ou d'exérèse de la tumeur ou de la lésion cancéreuse.

Pendant très longtemps, la chirurgie a été le seul traitement des tumeurs cancéreuses. Aujourd'hui, elle en reste le traitement principal. Le chirurgien enlève le cancer en essayant de tout enlever et de ne rien laisser dans la zone où le cancer s’est développé.

La chirurgie peut être utilisée seule ou en combinaison avec d'autres traitements.

En traitement unique, la chirurgie s'adresse aux formes localisées de cancers, découverts au début de la maladie.
L'objectif est alors de guérir le cancer par ce seul geste, quand enlever tout le cancer est possible et que ses caractéristiques (taille, stade, grade…) établies par les examens du bilan diagnostique permettent d'établir qu'elle ne s'est propagée ni localement ni ailleurs dans le corps.

La chirurgie est souvent associée à d'autres modalités de traitement, telles que :

  • La radiothérapie, qui est un autre traitement local du cancer,
  • Les traitements médicaux c'est-à-dire les traitements par médicaments, comme la chimiothérapie par exemple. On parle cette fois de traitement systémique ou général, c'est-à-dire agissant partout dans le corps, y compris sur des cellules cancéreuses éventuelles non décelables par les examens réalisés lors du bilan diagnostique.

Lorsqu'elles sont réalisées avant la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie sont dites néo-adjuvantes (ou préopératoires). Leur but est notamment de faire diminuer la taille du cancer afin d'en faciliter l'ablation.
Lorsque la chimiothérapie ou la radiothérapie sont prescrites après la chirurgie, on parle de traitements adjuvants (ou post-opératoires).
Leur but est notamment d'éliminer les cellules cancéreuses qui seraient encore présentes dans l'ensemble de l'organisme (chimiothérapie) ou au niveau de la zone concernée par la tumeur (radiothérapie), de façon à limiter le risque de récidive.

Source INCA